Get Adobe Flash player

2.5 millions d’euros – quel cadeau !

.

NON A LA CANDIDATURE DE VENISE
COMME CAPITALE EUROPÉENNE DE LA CULTURE EN 2019

.

Comme le suggère l’écrivain Stéphane Hessel dans son dernier ouvrage « Indignez-vous !» ; alors indignez-vous !

.

Venise souhaite devenir capitale européenne de la culture en 2019, il faut nous y opposer, je m’y oppose !

 

Cela peut paraître paradoxal, car Venise est une capitale riche en éléments culturels : architecture, peinture classique, histoire de la ville, art moderne, biennale, festival cinématographique, la liste est longue.

.

Mais Venise est une sérénissime au cœur de pierre. Elle n’aime pas tous ces étrangers qui viennent à sa rencontre, les yeux émerveillés. Ils ont donc droit à un service minimum : la ville est organisée comme un gigantesque parc d’attraction, le sourire des « Cast Members » de Disneyland en moins.

.

Depuis 2011, même le Carnaval, cette fête quasi-universelle, est devenue payante. Pouvoir accéder à la place Saint Marc, le jour du saut de l’Ange coûtait 20 euros par personnes, si on ne voulait pas être cantonné aux bords extérieurs de la place.

.

Sur la place, une fontaine à vin véritable chef d’œuvre du carnaval, en tout cas revendiqué en tant que tel par l’organisation du carnaval, devait être le symbole du partage. A condition toutefois de payer son verre…

Parlons-en du carnaval. Depuis  2003, j’ai la chance de photographier chaque année au Carnaval et chaque année le constat est le même. La fracture entre les costumés et l’organisation du carnaval ne cesse de s’agrandir.

.

Vous qui allez visiter la ville, sachez que ces costumés qui vous enchantent, sont tous des passionnés bénévoles, ils ne gagnent pas d’argent, ne sont absolument pas aidés par la ville de Venise, ni par l’organisation du Carnaval. C’est sur leurs fonds personnels que chaque année, ils réalisent leurs costumes, paient leurs voyages, paient chaque billet de vaporetto, etc.

.

Vous ne verrez que peu de masques lors des manifestations officielles : ils ne sont généralement pas invités !

.

Vous l’avez compris, malgré toutes ces contraintes, ces costumés sont de véritables passionnés, amoureux de la ville qui pour la plupart ont à leurs actifs plus de dix ans de carnaval, voire même beaucoup plus pour certains. Ils sont majoritairement français, mais il y a aussi des costumés allemands, quelques russes, quelques italiens, peu de vénitiens.

.

Un costume nécessite de six mois à un an de travail, pour être réalisé entièrement à la main. Chacun a ses petits secrets de fabrication et on constate d’année en année que les costumes deviennent de plus en plus beaux, ouvragés et précieux.

.

 

J’ai fait un bref calcul, le budget annuel représentant l’ensemble des frais que supportent les costumés dépasse  les 250 000 euros par an, soit pour les dix dernières années un budget de 2,5 millions d’euros.

.

Quelle ville, dans le monde, n’accorderait pas toute son attention à ces passionnés, venu du monde entier qui consacrent années après années, leurs économies et leurs temps libres, à promouvoir bénévolement l’image de la cité et satisfaire les millions de touristes venus les voir ; satisfaire les millions de téléspectateurs qui les suivent à la télévision ?

.

Quelle ville, dans le monde, ne leur tendrait pas la main en les associant à l’organisation des festivités ?

.

Aucune ! Sauf Venise !

.

La Sérénissime reste recroquevillée sur un Carnaval étriqué, parce que seuls les italiens y retrouvent leurs petits ; étriqué parce que les touristes ne sont qu’une source méprisée de revenus.

.

C’est cette absence manifeste de volonté de partage, année après année, pour l’évènement populaire le plus important de l’année, rend inacceptable la candidature de la ville à la dignité de capitale européenne de la culture.

.

 

J’ai vécu Lille 2004 – capitale européenne de la culture. C’est vrai que le nord de la France a une tradition reconnue pour sa chaleur et son accueil. C’est vrai que Venise ne peut pas rivaliser avec cette chaleur humaine ; mais il est temps que les choses changent, parce que nos amis Vénitiens n’en peuvent plus !

.

Pour reprendre le mot que l’un d’entre eux m’a envoyé, dans un français approximatif, au moment où la direction du Carnaval refusait de laisser se dérouler le flash mob que je préparais : « société de la m…. ».

Je vous invite donc à refuser la candidature de Venise en laissant une réponse à cet article. Je communiquerais tous les messages à la commission européenne.

J’appelle un maximum de personnes à relayer cet appel à l’indignation.

.

Jann van Brugge

.

.

logo d’appel au boycott – libre de droit – à utiliser sans modération.

Boycott 2019 Al

4 Responses to 2.5 millions d’euros – quel cadeau !

  • Alombredevenise Veniseensavoie says:

    C’est peut-être nous mêler de ce qui ne nous regarde pas… C’est aux Vénitiens de dire oui ou non à ce projet….

  • Comtessenathalie Desmons says:

    La ville est déjà candidate , il ne s agit pas d un projet donc dire non à ce que Venise devienne capitale européenne c est faire savoir que pour devenir capitale culturelle il faut être une ville ouverte sur l Europe ce qui n est pas le cas .Le but de cette candidature est de gagner encore plus de public , de touristes qui amènent de l argent . On n a certainement pas demande l avis des vénitiens eux mêmes .C est le côté business qui prime !

  • Comtessenathalie Desmons says:

    En reponse à à l ombre de Venise , si tu penses qu il appartient aux vénitiens de faire ce choix alors dans ce cas même chose pour le carnaval , ils sont chez eux et font de leur carnaval ce qu ils veulent …le but est de réagir pour faire comprendre qu une ville qui se veut capitale européenne se doit de s ouvrir aux passionnés qui mettent du temps , de l argent et du cœur pour y venir .

  • Carmen Suares Dueymes says:

    wouah Jann président !!!!!!!!!! j’adore quand tu écris et encore plus te lire … quel verve !!!!!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>